Outils, études, données sur la consommation du foncier

 

L’observatoire partenarial des espaces agricoles, naturels et forestiers

Les enjeux relatifs aux espaces agricoles, naturels et forestiers, aux dynamiques périurbaines et à l’aménagement du territoire départemental relèvent de la compétence d’une multitude d’acteurs. Ces acteurs, plus particulièrement l’État (Direction Départementale des Territoires du Rhône), la Métropole de Lyon et le Conseil départemental du Rhône, adhérents de l’Agence d’urbanisme, ont identifié des besoins de compréhension, d’évaluation et d’anticipation des problématiques relatives aux espaces agricoles et naturels, particulièrement soumis à des pressions dans les espaces périurbains que compte département du Rhône.

L’Observatoire partenarial des espaces agricoles, naturels et forestiers, dont l’Agence d’urbanisme est l’opérateur, constitue un outil d’aide à la décision pour les collectivités partenaires. Cet observatoire porte à la fois sur l’économie agricole, l’occupation des sols et sur les politiques de gestion et de mise en valeur.

L’observatoire des espaces naturels, agricoles et forestiers (OENAF)

Le Ministre de l'Agriculture a installé le 21 juin 2016 l'Observatoire des espaces naturels, agricoles et forestiers (OENAF). Instance de concertation placée directement auprès du Ministre, il reprend les compétences de l'ancien Observatoire national de consommation des espaces agricoles (ONCEA) avec des missions élargies aux espaces forestiers et naturels et des pouvoirs renforcés.

Ses missions :

  •  Élaborer des outils pertinents pour mesurer le changement de destination des espaces naturels, forestiers et agricoles et homologuer des indicateurs d'évolution
  •  Évaluer la consommation de ces espaces en coopération avec les observatoires régionaux des espaces naturels, agricoles et forestiers
  •  Apporter un appui méthodologique aux collectivités territoriales et aux commissions départementales de préservation des espaces naturels, agricoles et forestiers (CDPENAF) pour l'analyse de leur consommation

Pour plus d'informations, vous pouvez visiter la rubrique dédiée sur le site du Cerema .

Quelques chiffres clés...

Le Rhône est composé à 80 % d’espaces naturels, agricoles et forestiers.

Entre 2000 et 2015, 4 502 ha ont été artificialisés et ce pour de l’habitat majoritairement, soit plus de 1 % de la superficie du département ou l’équivalent de près d’1 ha artificialisé par jour.

Une accélération du rythme d’artificialisation a été constatée jusqu’en 2010 pour diminuer fortement de 35 %. Mais depuis 2015 la courbe remonte à nouveau (tendance nationale)

91 % des surfaces artificialisées étaient agricoles.