Les missions de la DDT

 

 

La Direction Départementale des Territoires du Rhône regroupe 269 agents. Ils relèvent des ministères en charge de la transition écologique, de l'agriculture et de l'intérieur.

Les missions de la DDT

La DDT est chargée de mettre en œuvre les politiques d’aménagement et de développement durables des territoires en instruisant les autorisations dans ses domaines de compétences et en aidant les porteurs de projet en amont pour faciliter l'intégration de ces politiques.
A ce titre, elle assure la promotion du développement durable, veille au développement et à l’équilibre des territoires, tant urbains que ruraux, et y participe à travers les politiques agricole, d’urbanisme, de logement, de construction, d'environnement et de transport.

Elle met en œuvre les politiques suivantes :

  • l’aménagement et l’urbanisme, avec des enjeux importants de préservation des terres agricoles, de limitation de l’étalement urbain et de croissance responsable ;
  • l’agriculture et la forêt avec la promotion de leurs fonctions économiques , sociales et environnementales ;
  • la prévention des risques naturels et technologiques ;
  • le logement, l’habitat et la construction, la gestion et le contrôle des aides publiques pour la construction de logements sociaux ainsi que la rénovation urbaine des quartiers sensibles ;
  • la protection et la gestion durable des eaux, des espaces naturels, forestiers et de leurs ressources,  l’amélioration de la qualité de l’environnement ;
  • la protection et la gestion de la faune et de la flore sauvages.

Elle concourt :

  • aux politiques mises en œuvre en faveur de la préservation des milieux et de l’environnement ;
  • à la connaissance des territoires, à l’établissement des stratégies et des politiques territoriales ;
  • à la prévention des pollutions et des nuisances (bruit par exemple) ;
  • à la mise en œuvre des mesures relatives aux déplacements et aux transports ;
  • à la mise en œuvre des règles relatives à la sécurité des bâtiments et des installations ainsi qu’à leur accessibilité pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite ;
  • à la gestion des crises ;
  • à la gestion et au contrôle des aides publiques à l’agriculture et à la forêt ;
  • à la politique d’éducation et de sécurité routière.