Actualités et retours d'expériences

 

Modes actifs et nouveaux usages de la voiture (covoiturage, autopartage, stop organisé,…) répondent à la fois des enjeux urbains (efficacité, réduction de la place de la voiture en ville, réduction des nuisances dont les émissions de polluants, partage de l’espace public) et à des enjeux de territoires moins denses (désenclavement des territoires, réduction d'émissions de polluants et gaz à effet de serre,...).

Ils sont au cœur des solutions expérimentées et discutées dans le cadre de la démarche France Mobilités , initiative du ministère chargé des Transports pour faciliter l’innovation dans la mobilité. Elle s’inscrit dans la thématique «innovation» des Assises nationales de la mobilité, organisées fin 2017, qui ont lancé une dynamique forte de concertation avec les acteurs de la mobilité.

France Mobilités a pour objectif de soutenir l’expérimentation, le développement et la diffusion de solutions innovantes de mobilité dans tous les territoires. Cette démarche repose sur un ensemble d’actions concrètes reposant sur 3 objectifs :

  • Créer une communauté d’acteurs qui jouent un rôle dans les mobilités ;
  • Faciliter les expérimentations et le passage à plus grande échelle des solutions innovantes de mobilité ;
  • Déployer des solutions innovantes pour tous et dans tous les territoires, particulièrement en zones rurales et périurbaines.

Parmi les actions :

Création de la plateforme France Mobilités qui vise à :

  • disposer d’une vision territorialisée et thématique des initiatives innovantes liées à la mobilité, réalisées ou en projet ;
  • susciter le partage et la mise en réseaux pour éviter de reproduire les même erreurs et favoriser les expérimentations, l’inspiration des réussites et le passage à l’échelle : mise à disposition de retours d’expérience, de bonnes pratiques, de lieux de partages ;
  • contribuer à une vision des enjeux et besoins des territoires, des start-up et du monde économique sur les mobilités ;
  • mettre en relation les porteurs de projets (collectivités) avec les porteurs de solutions (le monde économique, start-up, entreprises, grands groupes…).

Lancement de l’Appel à Manifestation d’Intérêt (AMI) intitulé « French Mobility – Territoires d’expérimentation de nouvelles mobilités durables », comprenant différentes vagues de lauréats. Porté conjointement avec l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), cet AMI a pour objectif de permettre l’expérimentation et le déploiement dans des territoires de nouvelles solutions pour les mobilités.

Vous pouvez également retrouver l’actualité sur les mobilités sur le fil Twitter @FrenchMobility .

Les modes actifs

Le vélo et la marche (entre autres) représentent un potentiel très intéressant pour les politiques de mobilité. Respectueux de l’environnement, favorisant une activité physique régulière et économes financièrement, ils sont des outils pertinents jusqu’à 3 à 5 km en distance. En fait, la marche est le mode de déplacement le plus performant pour les trajets de moins d’1 km et le vélo pour les trajets de moins de 5 km. Pourtant ils ne sont pas toujours le mode privilégié sur ces distances.

Quelles mesures existent pour inciter à leur utilisation ? Consultez la page du ministère de la Transition écologique et solidaire dédiée au sujet .

Dans ce cadre, le gouvernement a annoncé le lancement du plan V élo et mobilités actives pour la réalisation d’aménagements avec un objectif d’augmenter la part modale du vélo en France à 9 % d’ici 2024 (2,4 % seulement aujourd’hui).

Pour les leviers financiers actionnés dans ce plan, il convient d’agréger :

  • l’appel à projets Vélo et territoires initié par l’Ademe, pour appuyer l’ingénierie des collectivités petites ou moyennes,
  • la part annuelle (100 M€ par an) de la dotation de soutien à l’investissement public local dans le cadre du Grand plan d’investissements à la disposition des collectivités pour « développer des services de transport de proximité durables »,
  • et enfin le Fonds national « mobilité actives », d’un montant de 350 M€ (50M€ par an) visant à soutenir, accélérer et amplifier les projets de création d’axes cyclables structurants dans les collectivités. En 2019, un premier appel à projet « Continuités cyclables » a été lancé.

Les nouveaux usages de la voiture

Entre autopartage, covoiturage, auto stop organisé, les usages de la voiture évoluent et permettent une dépossession du véhicule.

Consultez les travaux en cours  du centre d'études et d'expertise sur les risques, l'environnement, la mobilité et l'aménagement (CEREMA) sur le sujet.

Consultez quelques expériences de l’autopartage .

Pour plus d'informations

Direction Départementale des Territoires
--
Service Connaissance et Aménagement Durable des Territoires

Unité Déplacements

Cité administrative d’État
CS 33 862
165 rue Garibaldi
69 401 Lyon cedex 03

Vos contacts :

Sabine Roux

Camille Barbaud

04 78 63 12 07