PAPI Garon

 

Le Syndicat de Mise en Valeur, d'Aménagement et de gestion du bassin versant du Garon (SMAGGA) et l’État, représenté par le Secrétaire Général Adjoint de la préfecture du Rhône, ont lancé officiellement le 6 février 2020 le programme d'actions de prévention des inondations "PAPI" sur le bassin-versant du Garon pour la période 2020-2025.

Capture

L’objet de l’évènement visait à médiatiser la validation officielle du PAPI du bassin-versant du Garon. Il s’est déroulé à Brignais en présence des élus des élus du territoire, des associations et des services de l’État (DREALdirection régionale de l'environnement de l'aménagement et du logement et DDT).

Ce PAPI fait suite à un premier PAPI dit d’intention (2014-2018) qui a permis au syndicat de construire sa stratégie d’actions qui sera déclinée sur la période 2020-2025. Le PAPI d’intention a également permis au syndicat de :

  • lancer des premières actions sur l’amélioration de la connaissance, la sensibilisation au risque inondation et la réduction de la vulnérabilité ;
  • de confirmer la faisabilité technique des travaux envisagés ;
  • d’engager un travail important de concertation avec les acteurs et habitants du bassin-versant.

La stratégie globale du PAPI du Garon s’articule autour des points suivants :

  • assurer la non aggravation et la réduction de l’aléa en alliant des actions structurelles à la prise en compte du risque dans l’urbanisme
  • entretenir la culture du risque, réduire la vulnérabilité des personnes et des biens, maintenir la surveillance et l’alerte et adapter la gestion de crise.

La contractualisation du PAPI est prévue pour 6 ans (2020-2025). Le montant global du programme d’actions (animation comprise) s’élève à 19 327 056 €. L’État apporte un soutien financier, via le Fonds de prévention des Risques Naturels Majeurs (fonds Barnier), à hauteur de 7 693 815 €.

L’axe 6 du PAPI est celui comportant les travaux. Il comprend notamment :

  • la construction de 3 barrages écrêteurs de crues dont deux sur le Garon en amont de Brignais et le troisième sur le Mornantet aval ;
  • une action de ralentissement des écoulements sur le Merdanson de Chaponost ;
  • une action de ralentissement des écoulements et d’amélioration des conditions géomorphologiques du Garon à Brignais.

La concertation a permis de montrer la bonne acceptabilité de ces projets au niveau local.

Contexte du territoire

Ce bassin versant est fortement exposé aux crues rapides. Les crues des trois dernières décennies, 1983, 1990, 1993, 2005 et 2008 et surtout la crue de décembre 2003 ont montré la vulnérabilité importante de certains secteurs du territoire. Plusieurs communes, situées à l’aval du bassin versant, sont directement concernées par ce risque sur des zones urbaines ou industrielles (il s’agit notamment des communes de Brignais, Montagny, Grigny, Givors et Thurins, ainsi que de Vourles et Millery plus à la marge, avec quelques entreprises localisées en zone inondable). La crue de décembre 2003 a touché environ 1200 bâtiments (habitations, commerces, entreprises, bâtiments communaux), et le montant des dégâts est estimé à 7,25 millions d’euros.

 

Localisation du bassin-versant du Garon

De plus amples informations sont disponibles sur le site du Syndicat de Mise en Valeur, d’Aménagement et de Gestion du bassin versant du Garon (SMAGGA).

Direction départementale des territoires du Rhône

Service Planification Aménagement Risques

Unité Prévention des Risques

165 rue Garibaldi

CS 33862

69401 Lyon Cedex 03

04.78.62.53.32

ddt-risques@rhone.gouv.fr

Connaître les risques dans ma commune

www.georisques.gouv.fr/