Les inondations dans le Rhône

 
Le département peut être concerné par plusieurs types d’inondations :

p542_cb9722256b1a25b598fe5ac6bb443278P1020348SDIS-4

Les inondations de plaines

La rivière sort de son lit mineur lentement et peut inonder la plaine pendant une période relativement longue. La rivière occupe son lit moyen et éventuellement son lit majeur.
De nombreux cours d'eau peuvent être à l'origine de débordements plus ou moins importants dans le département, notamment le Rhône et la Saône.

Les inondations par remontée de la nappe phréatique

Lorsque le sol est saturé d’eau, il arrive que la nappe affleure et qu’une inondation spontanée se produise.
Ce phénomène concerne particulièrement les terrains bas ou mal drainés et peut perdurer.La plus grosse agglomération du département, Lyon, est concernée par ce type d’inondations.
Le Plan de Prévention du Risque Inondation (PPRI) du Grand Lyon concerne 28 communes réparties en 4 secteurs (Saône-amont, Saône, Rhône-aval, Lyon-Villeurbanne).

Les crues rapides de rivières

Les crues rapides sont ainsi qualifiées si le temps de la montée des eaux est inférieur à 12 heures. Les eaux ruissellent et se concentrent rapidement dans le cours d’eau, d’où des crues brutales et violentes dans les rivières torrentielles. Le lit du cours d’eau est en général rapidement colmaté par le dépôt de sédiments et des bois morts peuvent former des barrages. Le temps de montée des eaux est très court, laissant peu de temps à l’alerte et à l’évacuation des populations.
Tous les cours d’eaux du département, mis à part le fleuve Rhône et la Saône, sont concernés par ce type de crue. Les principaux sont : l’Ozon, le Garon, l’Azergues, l’Yzeron, le Ravin, la Brévenne, la Turdine, le Rhins, la Trambouze, le Gier et leurs affluents….

De façon marginale, le département du Rhône peut également être concerné par des crues "cévenols", c'est-à-dire provoquées par des épisodes à fortes pluies sur de petits bassins versants, ou sur des bassins versants à fort relief.
Les crues des 1er et 2 novembre 2008 qui ont touché l'ouest du département ont été provoquées par un épisode pluvieux de type cévenol. 

p542_2fe2be1bc54e3a59cc2d6e2e1a5a912bDSC_5796CS

Le ruissellement pluvial

L’imperméabilisation du sol par les aménagements (bâtiments, voiries, parkings …) et les pratiques culturales limite l’infiltration des précipitations et accentue le ruissellement. Ceci occasionne souvent la saturation et le refoulement du réseau d’assainissement des eaux pluviales.
Les communes situées à l’aval des bassins versants sont les plus touchées par ces événements : la commune de Givors située à l’aval des bassins versants du Gier et du Garon, la commune d’Oullins située à l’aval du bassin versant de l’Yzeron...

Historique des inondations dans le département du Rhône

10 juin 2000

Orages


Des orages entraînent des coupures de routes nationales et départementales à cause d'inondations, de coulées de boue et de chutes d'arbres sur la chaussée. De nombreuses habitations ont également subi des dommages.

Mars 2001

Inondations


La crue de la Saône entraîne la coupure de routes départementales et de voies communales. 565 foyers ont été inondés et 14 d'entre eux ont été évacués.

Décembre 2003

Crues


Un événement pluvieux affecte l'ensemble du bassin du Rhône dont particulièrement les affluents de la rive droite de la région lyonnaise à la mer. Les dégâts ont été particulièrement importants dans le Rhône : autoroute A7 coupée, effondrement d'un pont sur le Gier à Givors, dommages aux habitations.

1er et 2 novembre 2008

Crues


Un événement pluvieux lié à un problème de saturation des sols provoque des crues importantes. Les secteurs les plus touchés sont celui du Gier, des rivières du Beaujolais, de l'Azergues et surtout la Brévenne. Les dégâts ont été importants dans le département : coupures de réseaux (autoroutes, voies SNCFSociété nationale des chemins de fer français sur Givors et L'Arbresle), atteintes aux habitations (St Romain en Gier, l'Arbresle) et aux équipements publics, inondations du centre ville (Villefranche, Gleizé), nombreuses évacuations (l'Azergues).
A la suite de cet épisode, 111 communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle.

13 juin 2010

Coulées de boue


Des précipitations d’une rare intensité provoquent le débordement d’un ruisseau, déjà obstrué par des branchages. Une coulée de boue traverse un quartier du centre ville de Givors en causant des dégâts importants : dommages immobiliers (5 appartements et 2 maisons), inondations de caves, dégâts matériels (150 voitures endommagées).