Les institutions et leurs divers emplacements

 

Article créé le 15/07/2013


Le Conseil général est créé en 1790 par Lettres Patentes du roi Louis XVI pour exercer les pouvoirs locaux détenus alors par les intendants, les officiers ou les échevins ; ses membres sont élus. Les préfets sont institués, en 1800, par le premier consul Bonaparte pour incarner la permanence de l'Etat dans le département ; ils sont nommés. Durant le premier siècle de son histoire, le Conseil général et, après 1800, la Préfecture du Rhône siègent dans divers bâtiments de Lyon : la "salle du Concert", place des Cordeliers puis à l'Hôtel de l'Intendance, place Bellecour avant de s'installer, au mois d'août 1792, à l'Hôtel de ville, place des Terreaux, où ils restent jusqu'en 1806. A cette époque, l'administration départementale émigre dans des maisons particulières. Puis, un Hôtel de la Préfecture est aménagé, de 1816 à 1826, par l'ingénieur Cavenne, dans l'ancien claustral des Jacobins, sur la place du même nom. Cumulant à la fois les pouvoirs de préfet et de maire de Lyon, Marius Vaïsse décide, en 1852, de transférer, à nouveau, services préfectoraux et départementaux à l'Hôtel de ville. Cette situation dure jusqu'à la Troisième République, période à laquelle Lyon retrouve ses libertés locales. S'impose alors l'édification d'une nouvelle Préfecture.