Actualités

Sécurisation de la ligne TGV Lyon - Paris

 
 
Sécurisation de la ligne TGV Lyon - Paris

Suite aux événements survenus dans le Thalys le 21 août dernier, Bernard CAZENEUVE, ministre de l’Intérieur, a souhaité que la sécurisation soit renforcée dans les TGVTrain à grande vitesse et trains internationaux.

Michel DELPUECH, préfet de la zone de défense Sud-Est, préfet de la région Rhône-Alpes, préfet du Rhône, s'est rendu en gare de la Part-Dieu pour rencontrer les agents de la Police aux Frontières, de la Sécurité Publique et de la SNCFSociété nationale des chemins de fer français (SUGE) engagés dans ce dispositif sur la ligne TGVTrain à grande vitesse Paris-Lyon.

photo3

Depuis le 7 septembre, 4 à 5 allers-retours sont ainsi sécurisés chaque jour dans les trains en partance de la gare de la Part-Dieu. Chaque patrouille compte 3 à 4 fonctionnaires de police ou agents de la sûreté ferroviaire de la SNCFSociété nationale des chemins de fer français. Une trentaine d'effectifs sont ainsi mobilisés chaque jour.

Au total, du 3 au 9 septembre, sur la zone de défense sud-est, les fonctionnaires de la PAFPolice aux frontières ont sécurisé 47 TGVTrain à grande vitesse et procédé à 17 interpellations. Pour sa part, depuis le début de la semaine, la surveillance générale (SUGE) de la SNCFSociété nationale des chemins de fer français a sécurisé 13 TGVTrain à grande vitesse et établi 26 procès verbaux.

Enfin, le service interdépartemental de sécurisation des transports en commun de la DDSPdirection départementale de la sécurité publique procède quotidiennement à la sécurisation de la gare de la Part-Dieu et sécurise, en outre, certaines rames de TER particulièrement fréquentées (Lyon-Saint-Etienne, Lyon-Grenoble...)