Actualités

Plan canicule 2014 : Les acteurs sont mobilisés, les citoyens doivent être informés

 
 
Plan canicule 2014 : Les acteurs sont mobilisés, les citoyens doivent être informés

Stéphane ROUVÉ, préfet délégué pour la défense et la sécurité, a réuni ce jour le comité départemental « Canicule » pour présenter les dispositions du plan de gestion d’une canicule dans le département du Rhône durant l’été 2014 et s’assurer de la mobilisation de l’ensemble des collectivités, services et associations qui concourent à ce plan.

Ce plan ORSEC est destiné à faire face aux risques encourus par les personnes âgées ou handicapées (en institution ou à domicile),  les jeunes enfants, les personnes sans abri et en situation précaire et certaines catégories de travailleurs.

Les personnes âgées ou handicapées isolées recensées par les mairies sont l’objet d’une attention particulière (conseils de prévention, interventions téléphoniques ou à domicile). Il importe donc qu’elles aient été préalablement enregistrées auprès de leur mairie.

L ’inscription sur le registre canicule de la mairie est volontaire et facultative. Elle peut être réalisée par la personne elle-même ou par un représentant légal, à défaut, un tiers (médecin, service d’aide à domicile, famille, voisin,…).

Vous pouvez dès à présent contacter votre mairie pour réaliser cette inscription.

L’information du public sur la vigilance nécessaire en période estivale est indispensable. Elle est d’autant plus opportune du fait de l’arrivée, dès ce week-end et pour les prochains jours, de températures élevées qui pourraient s’avérer pénibles, notamment pour les personnes les plus sensibles.

Le plan national canicule a été initié en 2004, suite à la canicule de 2003. Il comprend notamment diverses mesures sanitaires et médicales applicables chaque année du 1er juin au 31 août et est décliné dans chaque département.

Il comprend quatre niveaux dépendant d’indicateurs bio-météorologiques établis par météo France et l’Institut national de veille sanitaire :

  • un niveau vert de veille saisonnière qui permet de mobiliser les acteurs et de suivre l’évolution de la situation météorologique et sanitaire
  • un niveau jaune d’avertissement chaleur lorsque qu’une préalerte des acteurs est justifiée
    • du fait d’un bref pic de chaleur
    • lorsque les indicateurs prévus sont proches des seuils d’alerte mais sans les franchir
    • lorsque les indicateurs prévus sont proches des seuils d’alerte et devraient les franchir prochainement.
  • un niveau orange d’alerte canicule justifiant la mise en œuvre d’actions en direction des publics concernés
  • un niveau rouge de mobilisation maximale déclenché au niveau national par le Premier ministre, en cas de vague de chaleur intense associée à une situation sanitaire dégradée et à l’apparition de phénomènes dépassant le champ sanitaire (sécheresse, délestages électriques, saturation des chambres funéraires, etc.)


Vous pourrez trouver les informations utiles concernant les recommandations en cas de fortes chaleurs sur le site Internet du ministère chargé de la santé, http://www.sante.gouv.fr   (accès par dossier « canicule et chaleurs extrêmes ») et sur celui de l’institut national de prévention et d’éducation pour la santé : http://www.inpes.sante.fr (accès par le dossier espaces thématiques/risques climatiques).


Un numéro de téléphone national, « canicule info service » (0 800 06 66 66), est également mis en place par le ministère chargé de la santé du 8 juin au 31 août.