Actualités

Les ventes de matelas sur les marchés

 
 
Les ventes de matelas sur les marchés

Une pratique commerciale déloyale a été constatée sur des marchés de la région lyonnaise ou à proximité.

Le déroulé de la pratique se présente comme suit. Les marchands en question exposent des matelas devant leur camionnette en affichant des promotions. Ils proposent de livrer le matelas au domicile des clients où le paiement aura lieu. Après avoir installé le nouveau matelas, le marchand réclame un prix supérieur à celui convenu sur le marché, sous prétexte d’une incompréhension. Le marchand affirme que le prix affiché sur le marché était le montant d’une réduction sur le prix réel. Le marchand propose ensuite une « facilité de payement » qui consiste en plusieurs chèques sans ordre dont l’encaissement doit être étalé dans le temps. Il remet en échange une facture sur laquelle ses coordonnées sont fausses ou incomplètes. Les chèques sont alors encaissés directement et le vendeur devient injoignable. De plus, le matelas relève d’une qualité médiocre.

Si vous avez été victime de cette pratique, vous pouvez adresser un courriel à la DDPP du Rhône (ddpp@rhone.gouv.fr ) en indiquant vos coordonnées, en décrivant les faits, en joignant une copie des documents livrés par le marchant et une copie des chèques qui lui ont été remis à demander à votre banque.

Il est conseillé de comparer les offres de différents vendeurs afin d’évaluer le prix et les caractéristiques de chaque produit sans se faire abuser par un affichage promotionnel trop alléchant ou par une marque qui ressemble à celle d’une enseigne renommée. Il est recommandé de conclure la vente sur le marché. Dans le cas d’une vente à domicile, plusieurs obligations s’imposent. Le professionnel doit vous remettre un contrat mentionnant les caractéristiques du produit ainsi que l’ensemble de vos droits.Vous disposez d’un délai de rétraction de 14 jours à compter de la livraison du matelas. Le vendeur ne peut exiger aucun payement avant un délai de 7 jours. Notez aussi que le fait d’indiquer au dos des chèques des dates d’encaissement n’a aucune valeur.

 
 

A lire également :