Actualités

Le préfet du Rhône a réuni le groupe national loup

 
 
Le préfet du Rhône a réuni le groupe national loup

Le plan national d’actions 2018-2023 sur le loup et les activités d’élevage vise à accompagner les éleveurs et à préserver le pastoralisme tout en garantissant le statut du loup et la préservation de l’espèce.

Il encadre notamment les conditions de protection des troupeaux et d’indemnisation des éleveurs victimes de prédation, ainsi que les interventions sur la population de loups.

Avec une population supérieure à 500 loups prévue à la sortie de l’hiver sur le territoire, le seuil de viabilité de l’espèce est en passe d’être atteint. Par conséquent, le groupe national loup s’est réuni le vendredi 15 février 2019 en préfecture du Rhône pour procéder à des ajustements dans la gestion de l’espèce.

Plusieurs mesures ont été adoptées afin de diminuer la prédation, à l’issue de discussions menées en concertation avec l’ensemble des parties prenantes sous la présidence de Pascal MAILHOS, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône et coordonnateur du plan loup.

Une nouvelle zone de gestion a été créée pour mieux circonscrire les foyers de prédation. La procédure de demande d’aide à la protection des troupeaux et d’autorisation des tirs de défense a également été simplifiée. Enfin, le plafond de prélèvements de loups sera revu à la hausse pour l’année 2019.

Les mesures répondent à l’impératif de protection des intérêts des éleveurs et du pastoralisme, tout en préservant la place du loup sur le territoire. Elles pourront être réévaluées en fonction de l’évolution de la population de loups et du nombre de cas de prédation. Elles seront mises en œuvre par les préfets de département sous le contrôle du préfet coordonnateur, selon un principe de subsidiarité et en concertation étroite avec les acteurs locaux concernés.