Actualités

Dispositions réglementaires relatives à la célébration de la fête de l’AÏD EL-ADHA

 
 
Dispositions réglementaires relatives à la célébration de la fête de l’AÏD EL-ADHA

> Abattoirs agréés dans le département du Rhône - format : PDF - 0,45 Mb

Le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône, après consultation du avec le Conseil régional du culte musulman (CRCM) Auvergne-Rhône-Alpes, et la Grande Mosquée de Lyon, a pris un ensemble de dispositions réglementaires relatives à la célébration de la fête de l’Aïd El-Adha. La fête de l’Aïd El-Adha débutera cette année le vendredi 31 juillet. Cette année, en raison du contexte épidémiologique lié au COVID 19, des mesures sont mises en place afin de garantir la sécurité sanitaire, sur les lieux d’abattage et les lieux de culte.

Comme chaque année, pour permettre le déroulement de cette fête dans les meilleures conditions, un arrêté préfectoral prescrit des mesures temporaires applicables du 10 juillet au 14 août 2020 :

  • le transport et la livraison de bovins, moutons et chèvres sont interdits en dehors des abattoirs agréés et des lieux d’élevage régulièrement déclarés à l’établissement départemental d’élevage (EDE) ;
  • le don ou la vente des animaux de ces espèces à d’autres personnes que des professionnels de l’élevage sont également interdits ;
  • cet arrêté rappelle que la détention de ces animaux vivants par des personnes non déclarées comme éleveur à l’EDE est strictement interdite.

Le jour de la fête de l’Aïd El-Adha, les abattoirs agréés du département dont la liste figure en annexe 1 seront ouverts. Les abattages seront organisés en concertation avec la Grande Mosquée de Lyon, le CRCM et les associations musulmanes.

Pour répondre à toutes les demandes, les particuliers désirant s’approvisionner en animal sacrifié pour l’Aïd ou les éleveurs désirant faire abattre leurs agneaux à cette occasion, peuvent également contacter, le plus précocement possible, les établissements d’abattage recensés en annexe 2.

Les capacités des abattoirs étant limitées, il est recommandé d'étaler l'abattage sur les trois jours de l'Aïd El-Adha. Il est également rappelé que :

  • le transport d’animaux vivants dans des conditions ne satisfaisant pas à leur bien être est une infraction punie d’une amende de 750 € ;
  • le sacrifice doit obligatoirement être effectué dans un abattoir agréé, dans le respect de la réglementation en vigueur et par un sacrificateur agréé. Les animaux font l'objet d’un contrôle vétérinaire qui vise à protéger le bien être animal et la santé des consommateurs. Le recours à l’abattage hors abattoir agréé est un délit réprimé par une peine de 6 mois d’emprisonnement et 15 000 € d’amende. De plus, il fait encourir des risques sanitaires aux consommateurs, puisque la viande et les abats consommés ne seront pas issus de carcasses d’animaux inspectés par les services vétérinaires de la direction départementale de la protection des populations (DDPPDirection départementale de la protection des populations).

Une réunion se tiendra en septembre 2020 afin de permettre aux différentes parties prenantes de partager leur retour d’expérience sur cet événement.