Actualités

Des entreprises démarchées par de faux inspecteurs du travail

 
 
Des entreprises démarchées par de faux inspecteurs du travail

Il est signalé des pratiques frauduleuses sous couvert du ministère et de l’inspection du travail.

Les services de l’État appellent à la vigilance quant à de faux courriels dont les expéditeurs se font passer pour des agents de la Direction régionale des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi (DIRECCTEdirection régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi), notamment les inspecteurs du travail. Plusieurs cas ont été signalés dans toute la France dont certains d’entre eux en Auvergne-Rhône-Alpes.

Le mode opératoire est le suivant : des courriels sont envoyés aux entreprises depuis l’adresse «inspection@travail-direccte.fr», signés DIRECCTEdirection régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi/DGT (Département Prévention et sécurité, sécurité SRCT CT1). Ils peuvent être joints d’un rappel «d’obligations réglementaires 2018 – Programme de prévention et de sécurité ERT» relatif à la prévention du risque électrique en entreprise, d’un «compte rendu d’infraction initial», ou encore d’une «mise en conformité par ordonnance pénale» qui impose la réalisation de travaux pour des montants pouvant atteindre plusieurs milliers d’euros.

Les entreprises sont donc invitées à la plus grande vigilance. Il convient de ne pas répondre à ces sollicitations frauduleuses qui ne proviennent pas des services du ministère du travail. Il s’agit de pratiques abusives, avec usurpation du nom de la DIRECCTEdirection régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi et d’un recours à des adresses inspirées des DIRECCTEdirection régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi, visant à soustraire des informations aux entreprises et à leur soutirer des sommes d’argent en règlement de demandes de mise en conformité ou d’amendes fictives.

Les entreprises contactées sont invitées à effectuer un signalement à l’unité de la DIRECCTEdirection régionale des entreprises de la concurrence de la consommation du travail et de l'emploi de leur département.