Actualités

Cérémonie du 71e anniversaire de la libération de la prison de Montluc

 
 
Cérémonie du 71e anniversaire de la libération de la prison de Montluc

Discours de Michel Delpuech, préfet du Rhône

Ce lundi 24 août, Michel Delpuech a assisté à la cérémonie du 71e anniversaire de la libération de la prison de Montluc en présence de rescapés et anciens déportés.

Voici le discours prononcé par le préfet à cette occasion :

Le 24 août 1944, lorsque s'ouvrent les portes de la prison de Montluc, la population lyonnaise peut, à bon droit, penser que la ville sera libérée sous peu. Il faudra 10 jours encore, que les nazis en déroute n'hésiteront pas à mettre à profit pour leurs sinistres besognes.

Nous commémorions hier les 120 victimes de Saint-Genis Laval, sortis sans bagage de la prison le 20 août 1944. Bron commémorera dans peu de jours, les 109 hommes et femmes, principalement juifs, extraits de Montluc pour des travaux de terrassement, et exécutés sommairement sur place en toute indignité.

 La prison de Montluc est le symbole de l’arbitraire nazi et de la dictature la plus ignoble. C'est le lieu caché et honteux des basses œuvres. C’est l’antichambre des camps de déportation et d’extermination.

Montluc était devenue l'outil de la Gestapo pour ses menées les plus abjectes. Barbie y internait les Résistants, les otages, les Juifs. Mais l'Histoire et la Justice passeront, puisque Barbie retrouvera le lieu de ses crimes le 5 février 1983.

Je salue les rescapés de Montluc, qui pour certains, ont connu l’horreur de la déportation.

En mon nom personnel, au nom de l'Etat et du Gouvernement de la République, je les assure de mon admiration et de mon respect.

Je félicite ceux d’entre vous qui viennent d’être distingués dans l’ordre de la Légion d’honneur, juste reconnaissance de votre engagement et de vos actions.

Je dis l'infinie reconnaissance qui vous est due pour le rôle de passeur de mémoire qui est le vôtre.

Nous admirons la force qui vous anime pour surmonter la cruauté des souvenirs afin d'épargner aux générations futures le risque de les vivre.

L’actualité montre chaque jour, et cette année 2015 sans doute hélas ! davantage que les années dernières, à quel point la liberté, la démocratie, le vivre ensemble sont un bien précieux mais fragile. Notre devoir est de tout mettre en œuvre pour les défendre.

Le mémorial national de Montluc, avec votre aide et votre soutien, contribue à cette exaltante obligation

Au service de la Mémoire

Au service de la France

Au service de la République

Montluc 013
Montluc 019
Montluc 040
Montluc 044