Actualités

Baignades : prévenir les risques de noyade

 
 
Baignades : prévenir les risques de noyade

Mer, rivière, lac, piscine... Pour se baigner en toute sécurité, l'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) propose de retrouver en ligne sa brochure intitulée  « Se baigner sans danger » .

L'Inpes recommande notamment de :

  •  s'assurer de son niveau de la pratique de la natation ainsi que de celui de ses proches (enfants notamment) en apprenant à nager avec un maître-nageur ;
  •  choisir des zones de baignade surveillées, où l'intervention des équipes de secours est plus rapide ;
  •  respecter les consignes de sécurité signalées par les drapeaux de baignade (drapeau vert, orange, rouge) ;
  •  surveiller ses enfants en permanence, rester toujours avec eux quand ils jouent au bord de l'eau ou lorsqu'ils sont dans l'eau (ou à défaut désigner un adulte responsable de leur surveillance) ;
  •  équiper ses enfants de brassards s’ils ne savent pas nager (modèle CE norme NF-13138-1) ; Attention : les bouées, matelas, bateaux pneumatiques, bouées sièges… ne protègent pas de la noyade.
  •  tenir compte de sa forme physique : ne pas se baigner si l'on ressent un trouble physique (fatigue, problèmes de santé, frissons) ;
  •  prévenir un proche avant de se baigner ;
  •  ne pas s'exposer longtemps au soleil et rentrer dans l'eau progressivement ;
  •  ne pas boire d'alcool avant la baignade.

Dans le cas des piscines, l'Inpes rappelle l'importance d'une surveillance active et permanente des enfants par un adulte mais aussi l'obligation faite aux particuliers d'équiper les piscines enterrées ou semi-enterrées de dispositifs de sécurité :

bouée

   

piscine particulier
  •  barrières, abris ou couvertures qui empêchent l'accès au bassin ;
  •  alarmes sonores qui peuvent alerter de la chute d'un enfant dans l'eau ou de son approche du bassin.

Enfin, l'Inpes réitère ses recommandations concernant les bonnes pratiques à respecter en matière de loisirs nautiques :

toboggan piscine 2
  •  faire reconnaître par un maître-nageur sauveteur la capacité de ses enfants à savoir nager ;
  •  pratiquer son activité dans les zones autorisées ;
  •  ne pas consommer d'alcool avant et pendant l'activité ;
  •  tenir compte de sa forme physique ;
  •  s'informer sur les conditions météo ;
  •  ne jamais partir seul et informer ses proches de sa destination ;
  •  respecter les consignes de sécurité et s'équiper de bouées, gilets de sauvetage, casques...

La baignade en rivière :

baignade interdite barrages centrales

Attention ! si vous vous baignez en rivière respectez toujours les lieux interdits à la baignade, notamment ceux signalés par un panneau "Barrages et centrales risque de montée des eaux même par beau temps.

enfant eau

L'Institut national de prévention et d'éducation pour la santé (Inpes) met également en garde contre les risques de noyade sèche : La noyade sèche correspond aux conséquences pulmonaires d’une immersion dans l’eau. La victime est sortie de l’eau avec une première impression que tout va bien alors que de l’eau a pénétré dans les poumons. Cela va provoquer un œdème lésionnel et une fermeture réflexe des voies respiratoires dans un second temps.

Dès que, suite à une baignade, la victime présente des difficultés respiratoires importantes avec une toux persistante, une augmentation de la fréquence ventilatoire, si son état de fatigue est très important, si ses lèvres sont bleues ou grises, si des bulles sortent de la bouche, téléphonez-immédiatement au 18 ou au 112.

 La noyade est la première cause de mortalité par accident de la vie courante chez les moins de 15 ans en France.

Les enfants de moins de 6 ans représentent 15 % des décès par noyade accidentelle chaque année.

Le numéro d'appel d'urgence, le 112, est également rappelé par l'Inpes.

Plus d’infos sur solidarites.sante.gouv.fr  et service-public.fr