Actualités

Fortes chaleurs : alerte canicule dans le Rhône

> Voir l'article

Attention aux risques d’intoxication par le monoxyde de carbone

 
Attention aux risques d’intoxication par le monoxyde de carbone

Suite à l'intoxication au monoxyde de carbone survenue le 23 novembre dans une école de Lyon 7ème, Michel DELPUECH, préfet de la région Rhône-alpes, préfet du Rhône renouvelle les consignes de prudence dans l'utilisation des installations de chauffage qui peuvent présenter un danger pour la santé.

Le monoxyde de carbone (CO) est un gaz asphyxiant, d’autant plus dangereux qu’il est incolore, inodore, insipide et non irritant.

  • Il provoque maux de tête, nausées et vertiges et peut être mortel en quelques minutes dans les cas les plus graves.
  • Il provient essentiellement du mauvais fonctionnement d’un appareil ou d’un moteur à combustion, c’est-à-dire fonctionnant au bois, au charbon, au gaz, à l’essence, au fuel ou à l’éthanol.

 Une concentration élevée de monoxyde de carbone dans le logement peut être due à plusieurs facteurs :

  • une aération insuffisante du logement.
  • un défaut d’entretien des appareils de chauffage, de cuisson et de production d’eau chaude ainsi que des conduits de fumée, qui entraîne une mauvaise évacuation des produits de combustion.

 Les bons gestes à suivre dans l'utilisation d'un chauffage :

  •  Aérer son logement tous les jours pendant au moins 10 minutes et ne jamais obstruer les grilles d’aération du logement, même en période de froid.
  • Faire vérifier chaque année ses installations par un professionnel qualifié (chaudières, chauffe-eau et chauffe-bains, conduits d’aération, conduits de fumée, inserts et poêles).
  • Ne jamais se chauffer avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de campings, panneaux radiants, fours, braseros, barbecues…).
  • Ne jamais faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu : ils sont conçus pour une utilisation brève et par intermittence uniquement.
  • Ne jamais installer de groupes électrogènes dans un lieu fermé : ils doivent impérativement être placés à l’extérieur des bâtiments.

 Les bons gestes en cas de suspicion d'intoxication :

  •  Aérer immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres
  • Arrêter si possible vos appareils à combustion
  • Evacuer les locaux et vider les lieux de leurs occupants
  • Appeler les secours : les pompiers (18), ou le SAMUService d'aide médicale urgente (15)
  • Ne pas réintégrer les lieux avant d'avoir reçu l'avis d'un professionnel du chauffage ou des sapeurs pompiers

En savoir plus :  le site du Ministère de la santé