Actualités

Activation du niveau d’alerte N1 pollution de l’air à l’Ozone(estival O3) bassin lyonnais/Nord-Isère

 
 
Activation du niveau d’alerte N1 pollution de l’air à l’Ozone(estival O3) bassin lyonnais/Nord-Isère

Un épisode de pollution à l’Ozone (type estival O3) est en cours depuis ce dimanche 21 juillet 2019 dans le bassin lyonnais/Nord-Isère. L’observatoire de la qualité de l’air ATMO Auvergne-Rhône-Alpes prévoit une montée en intensité de cet épisode.

Le seuil d’information-recommandation étant franchi, après consultation des élus concernés et pour répondre de manière spécifique à cet épisode et réduire les émissions de polluants, Pascal MAILHOS, préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, préfet du Rhône, a pris un arrêté instituant une liste de mesures d’urgence. Ces mesures, dont les principales sont énumérées ci-dessous, sont fondées sur la nécessité de rétablir rapidement un air de qualité pour la sécurité sanitaire de tous :

Mesures relatives au secteur du transport

  • La circulation différenciée est instaurée. Les véhicules autorisés à circuler au sein du périmètre ci-après sont les véhicules affichant un certificat qualité de l’air (vignette Crit’Air) de classe « zéro émission moteur », ou de classe 1, ou de classe 2, ou de classe 3 ;
  • Le périmètre d’application de la mesure de restriction de la circulation est constitué par les voiries situées à l’intérieur des communes de Lyon, Villeurbanne et Caluire-et-Cuire, hormis les voiries et itinéraires suivantes :

    Les grands axes autoroutiers :

    • boulevard périphérique Nord ;
    • voie métropolitaine ex A7 (M7) ;
    • autoroute A7 ;
    • voie métropolitaine ex A6 (M6);
    • tunnel sous Fourvière.

Les itinéraires permettant d’accéder aux parcs-relais :

    • l’itinéraire permettant l’accès au parc relais IUTInstitut universitaire de technologie Feyssine entre le boulevard Laurent Bonnevay et le boulevard périphérique ;
    • l’itinéraire permettant d’accéder et de quitter le parc-relais de Vaise par le quai Raoul Carré,

      le quai Sédaillan, le quai du Commerce, le quai de la gare d’eau, la rue de Saint-Cyr et larue du 24 mars 1852 ;

    • l’itinéraire entre le boulevard périphérique Nord et le parc-relais de Vaise par la rue de Bourgogne et la rue du 24 mars 1852 ;
    • l’itinéraire entre l’A7 et le parking de la gare de Lyon-Perrache empruntant les bretelles de l’échangeur autoroutier de Perrache et le Cours de Verdun Récamier ;
    • l’itinéraire permettant d’accéder et de quitter le parc relais Gorge de Loup par la rue du Bourbonnais, l’avenue Sidoine Apollinaire, la rue du Professeur Guérin, la rue Sergent Michel Berthet et la rue de la Pépinière Royale ;
    • l’itinéraire entre l’échangeur de l'A43 et le parc-relais Mermoz-Pinel par l'avenue Jean Mermoz.
  • Une dérogation à la restriction de circulation est mise en place pour :
    • les véhicules d’intérêt général prioritaires définis au 6.5 de l’article R.311-1 du code de la route : véhicule des services de police, de gendarmerie, des douanes, de lutte contre l’incendie, d’intervention des services de déminage de l’État, d’intervention des unités mobiles hospitalières (SAMUService d'aide médicale urgente) ou, à la demande du service d’aide médicale urgente, affecté exclusivement à l’intervention de ces unités et du ministère de la justice affecté au transport des détenus ou au rétablissement de l'ordre dans les établissements pénitentiaires ;
    • les véhicules d’intervention urgente assurant une mission de service public ;
    • les convois exceptionnels ;
    • les véhicules des forces armées ;
    • les véhicules des professions médicales, paramédicales et vétérinaires, ambulances, véhicules de la protection et de la sécurité civiles, de la Croix Rouge, véhicules d’associations agréées de sécurité civile, de transports sanitaires de livraisons pharmaceutiques, et de produits sanguins et d’organes humains, véhicule des associations médicales concourant à la permanence des soins, des médecins lorsqu’ils participent à la garde départementale ;
    • les véhicules de transport en commun des lignes régulières, cars de desserte des gares et aérogares agréés, transports scolaires, transports collectifs de salariés ;
    • les voitures particulières transportant trois personnes au moins (covoiturage) ;
    • les véhicules des GIG et des GIC, ou conduits ou transportant des handicapés ou des personnes à mobilité réduite ;
    • les véhicules des agents d’exploitation ou d’entretien des voiries, véhicules de transport en commun et de la SNCFSociété nationale des chemins de fer français ;
    • les véhicules des salariés dont les heures de prise et de fin de service ne sont pas couvertes par le fonctionnement des transports en commun (sous réserve d’une attestation journalière signée de l’employeur indiquant les horaires décalées) ;
    • les voitures de tourisme avec chauffeur et taxis ;
    • les véhicules destinés à l’entretien de la voirie et de son nettoiement, véhicules assurant l’enlèvement et le ramassage des ordures ;
    • les véhicules effectuant des livraisons de denrées périssables ;
    • les véhicules frigorifiques et camions-citernes ;
    • les véhicules de transport funéraire ;
    • les véhicules postaux ;
    • les véhicules de transport de fonds ;
  • Les automobilistes n’ayant pas encore acquis leur vignette Crit’air peuvent effectuer leurs démarches en ligne sur le site https://www.certificat-air.gouv.fr/ Un récépissé leur sera immédiatement délivré et pourra être présenté en cas de contrôle.
  • Un abaissement temporaire de la vitesse de 20 km/h est instauré sur tous les axes routiers du département où la vitesse limite autorisée est normalement supérieure ou égale à 90 km/h, pour tous véhicules à moteur. Les axes dont la vitesse est limitée à 80 km/h sont limités à 70 km/h ;
  • Dans tous le département, les compétitions mécaniques sont interdites.

Mesures relatives au secteur agricole

  • pratique de l’écobuage interdite sur l’ensemble du département du Rhône ;
  • le brûlage des sous-produits agricoles et forestiers est interdite sur l’ensemble du département ; (les éventuelles dérogations pour ces deux activités sont suspendues).

Mesures relatives au secteur industriel

  • réduction des émissions des établissements industriels ;
  • l’utilisation de groupes électrogènes, pendant la durée de l’épisode, n’est autorisée que pour satisfaire l’alimentation électrique d’intérêts essentiels, notamment de sécurité

Mesures relatives aux chantiers BTPBâtiment et travaux publics et carrières

  • toute entreprise dont l’activité sur les chantiers est génératrice de poussières doit la réduire ;
  • l’usage des engins de manutentions thermiques devra être limité au profit d’engins électriques ;
  • l’utilisation de groupes électrogènes, pendant la durée de l’épisode de pollution, n’est autorisée que pour satisfaire l’alimentation électrique d’intérêts essentiels, notamment de sécurité.

Mesures relatives au secteur résidentiel

  • la pratique du brûlage des déchets est totalement interdite.

Mesures relatives aux spectacles pyrotechniques

  • les feux d’artifice sont interdits durant l’épisode de pollution.

Les mesures ci-dessus prendront effet à partir de ce jour 17h00.

Les mesures concernant l’abaissement temporaire de la vitesse et la circulation différenciée prendront effet à compter du mardi 23 juillet 2019 à 05h00.

Les personnes vulnérables et sensibles sont invitées à observer les recommandations sanitaires ci-après :

  • éviter les activités physiques intenses ;
  • reporter les activités qui demandent le plus d’effort ;
  • s’éloigner des grands axes routiers aux périodes de pointe ;
  • demander conseil en cas de gêne respiratoire ou cardiaque.

En règle générale :

  • privilégier les sorties plus brèves et celles qui demandent le moins d’effort ;
  • limiter les activités physiques intenses.

Pour connaître de manière exhaustive l’ensemble des mesures de l’arrêté préfectoral du, consultez le site de la préfecture du Rhône à l’adresse suivante : http://www.rhone.gouv.fr/

Plus d’informations sur http://www.atmo-auvergnerhonealpes.fr

Des relevés de la qualité de l’air sont effectués chaque jour à la mi-journée et détermineront la reconduction ou non de ces mesures en fonction de l’évolution de la qualité de l’air.

> Arrete pollution - format : PDF sauvegarder le fichiersauvegarder le fichier - 2,21 Mb